Ne plus se taire !


Novembre 2016. J’accueille une maman enceinte de 5 mois, de son premier enfant, dans mon cabinet. Devinant un certain mal être, je lui pose la question : « Est ce que ça va ? Vraiment ? Vous avez l’air d’être mal. » Elle s’écroule. J’apprends son histoire. Les violences. Verbales. Physiques. Son mari. Sa belle famille. L’horreur. Et sa tentative de passage à l’acte quelques heures à peine avant notre rdv après une énième dispute. Les petits coups de son bébé qui la raisonnent juste avant de sauter du pont qu’elle avait choisi pour en finir avec cette vie. Son errance en voiture le reste de la nuit pour finalement être à l’heure pour son premier rdv avec moi. Aurais je vraiment imaginé que cette consultation prendrait cette tournure quand je l’avais cherchée dans ma salle d’attente ? Ce jour là elle s’est livrée. Ce jour elle s’est sauvée et elle a sauvé son bébé. Les violences faites aux femmes sont loin d’être rares. Ce qui est rare, c’est de vous livrer. D’en parler. De déposer. Surtout au premier rdv... Faites le quand vous le sentirez, mais faites le. 101 féminines directs au 4 septembre 2019. Et combien d’indirects par suicide ? A côté de combien de femmes violentées suis je passée ? Combien continuent leur chemin de croix parce que je n’ai pas réussi à deviner ? Nous pouvons vous aider. Vous pouvez vous faire aider. Parlez nous. Un numéro aussi : le 3919. Osez ! Arrêtez de vous taire.... #3919 


Posts à l'affiche