15 octobre : journée du deuil périnatal


Le 15 octobre c’est la journée du deuil périnatal. Être sage femme c’est accompagner la vie. Mais c’est aussi accompagner des bébés, des mamans, des couples, des familles dans la mort, précisément là où on attendait la vie. Fausse couche, IMG, mort fœtale, décès néonatal.... Ça n’arrive pas qu’aux autres... Beaucoup de femmes, de couples sont malheureusement concernés. On dit que ce sont les enfants qui choisissent leurs parents. Je suis certaine que ces enfants ne choisissent pas leurs parents par hasard. Ils les choisissent car ils les savent capables de se relever et de prendre la bonne décision, quelle qu’elle soit. Je pense ce soir à une très chère amie, sa belle petite famille et sa petite étoile qui brille fort dans le ciel, ce bébé parti trop tôt qui m’a tant appris, qui m’a tout appris même dans son départ le plus soudain, dans son inexplication la plus totale, dans son absence la plus complète alors que j’étais moi même enceinte et que sa maman m’avait une nouvelle fois confié sa grossesse. Je pense aussi à tout ce chemin parcouru depuis toutes ces années, le sourire et la joie retrouvés dans cette famille à nouveau agrandie. Quelle expérience extra-ordinaire... Car d’un malheur naît toujours l’espoir et la perspective de jours meilleurs ! Et quand la confiance renaît, ces jours meilleurs se concrétisent ! Je pense aussi à toutes ces familles que j’ai croisées sur mon chemin de sage-femme et que j’ai pu accompagner dans cette expérience si douloureuse... À toutes ces femmes que j’ai accouchées dans ces instants si difficiles mais nécessaires, ces bébés présentés, ces empreintes collectées, ces photos immortalisées, tous ces bébés nés sans vie mais tellement aimés déjà, tous ces bébés partis une fois nés et tellement chéris. À toutes ces larmes essuyées, ces berceaux vides, ces ventres mous, ces seins gonflés, ces périnées à rééduquer, dans la solitude absolue. Chacun de nos enfants nous apprend quelque chose, nous apporte quelque chose. Comme un cadeau, peu importe le temps passé à nos côtés, ils nous touchent et sont pour toujours dans les cœurs des mamans et de leurs familles. Ce magnifique texte trouvé sur la toile et écrit par une mam’ange résume de façon très douce toute ma pensée : « Le cadeau » « Peut être existe t’il des êtres Dont la destinée n’est pas De rester longtemps parmi nous Peut être ceux là ne sont ils que de passage. Ou bien peut être tout simplement leur vie s’écoule Plus vite que la nôtre Il ne leur est pas besoin, pour tout accomplir, De vivre cent ans ici bas. Ils traversent notre vie. Pour nous apporter quelque chose - un cadeau, une aide, une leçon - Ce dont justement nous avions besoin. Ils nous ont appris quelque chose sur l’amour, sur le don, Sur l’importance que quelqu’un peut avoir dans nos vies, Et cela fut un cadeau pour nous. Ils nous ont tout appris et puis sont partis. Peut être ne devaient ils pas rester plus longtemps. Et, nous ayant comblés de leur cadeau, S’en sont repartis, libres, poursuivant leur voyage. Car ils étaient des âmes très particulières... Mais leur cadeau reste pour toujours. » Merci à toi, petite étoile, pour ces semaines passées à tes côtés, puis aux côtés de ta maman et de ta famille. Merci pour tous ces moments où j’ai tant appris « grâce » à ton départ. C’était malgré tout un cadeau. Un cadeau pour moi et aussi pour toutes les autres familles qui ont été, qui sont et qui seront malheureusement encore touchées par le deuil périnatal a l’avenir. Mille pensées à vous toutes et tous, à toutes ces étoiles, à toutes vos étoiles ✨ ! Le deuil périnatal, osons en parler ! 


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Un ENFANT, c'est L'AMOUR qui prend VIE...

Entrez dans notre univers et laissez vous porter sur la magie du chemin...

Pauline DUPONT SCHWERTZ

Héléna DOUCIN

Sages-femmes

35 ter allée de Champrond

38330 SAINT ISMIER

04 76 52 29 53

Les photos de ce site ne sont pas libres de droit.