La voie haute !


J’avais déjà posté cette magnifique vidéo en mai mais je la repartage. Peut être parce que je suis bientôt en congés et peut être aussi (et surtout) parce que certains bébés du cabinet ont décidé d’emprunter ce chemin ces derniers jours au cabinet. Personne ne peut diriger le vent mais tout le monde peut apprendre à ajuster ses voiles. Il faut souvent bien plus de temps pour baisser les voiles après la tempête, et s’autoriser à retrouver un peu de sérénité intérieure. N’empêche qu’une naissance par césarienne reste une merveilleuse naissance, différente pour certaines de celle imaginée... mais y’a t’il une seule femme qui accouche comme elle l’avait imaginé ? Le processus de la naissance est si complexe... un bébé qui n’est pas prêt à s’ouvrir à ce nouveau monde aérien, un bébé qui se perd en chemin, un cordon trop court, mal placé, trop enroulé, une maman qui, par peur ou par difficultés a peur de se laisser traverser par ce petit bout d’elle même, qui résiste à ouvrir la porte, qui a peur f’avour mal, d’être déchirée, une maman qui parfois aussi n’est pas toujours prête à quitter l’état de grossesse, le poids de l’histoire familiale, de la « généalogie » des naissances, la complication imprévue soudaine parfois, ou progressive. Et tant d’autres choses... Et puis parfois rien de tout ça, pas d’explications... On ne comprend pas tout aujourd’hui. Le processus de la naissance est magique, complexe, et sa clé est bien gardée... Je reste persuadée, même si je n’ai jamais vécu personnellement de césarienne, qu’il faut un sacré courage et une force inouïe pour se laisser ouvrir le ventre et mettre au monde son bébé de cette façon. Car oui c’est avant tout la mère qui met au monde son bébé, il sort de son ventre à elle ! Alors bravo à toutes les mamans et tous les bébés qui naissent par ce chemin. Vous êtes formidables ! L’essentiel finalement, c’est de réussir a baisser les voiles après la tempête, peu importe le temps que ça prendra ! Et surtout de s’autoriser à prendre le temps nécessaire, sans jugement, ni culpabilité. Merci à Nicole Monet pour ces magnifiques images  de naissance par voie haute. On ne peut rester insensible, c’est aussi beau et émouvant qu’une naissance par voie basse ! 


Posts à l'affiche