8 règles d'or pour un post-partum serein !


Je parle souvent de cette bulle qui se construit en fin de grossesse et dans laquelle il est important de rentrer pour donner naissance à son enfant.

Certaines femmes ressentent vraiment ce besoin de s’intérioriser. D’autres moins. En tout cas, lorsqu’on est bien dans cette bulle, il est essentiel de la maintenir après la naissance pour vivre ces premiers instants avec la famille agrandie.

1. LIMITER LES VISITES

C’est un point essentiel et primordial pour gérer la fatigue et le nouveau rythme de vie.

Préparez vos proches à l’avance. Privilégiez les 24/48 premières heures pour découvrir bébé. L’euphorie vous gagne souvent la première journée qui suit l’accouchement et vous dormez peu alors que bébé, lui, est fatigué par la naissance, et dort paisiblement.

Privilégiez les visites très proches, vos aînés bien sûr s’il y en a, vos parents… Les amis, collègues, etc…, auront tout le temps de venir découvrir bébé une fois rentrés chez vous.

Si vous le pouvez, retardez les visites à deux semaines ! Cela paraît long, mais c’est merveilleux pour se reposer après l’accouchement, bien débuter l’allaitement pour celles qui souhaitent donner le sein, et vivre vos débuts de famille dans l’intimité. Quand on a la chance d’y avoir goûté pour une naissance, on mesure à quel point ces deux semaines peuvent être extraordinaires !

Privilégiez les visites « aidantes », celles qui vous apportent le repas, qui emmènent vos aînés au parc de jeux, qui vous demandent si vous avez besoin de pain ou autre !

Les visites qui viennent pour voir bébé, et qui oublient qu’il y a une jeune maman qui vient d’accoucher, qui dort peu, qui a mal au périnée, les seins en feu, et qui s’attend à ce que vous ayez préparé l’apéro ou le repas, peuvent largement attendre deux à trois semaines ! N’ayez pas peur de décevoir, de toute façon il y aura des déçus, mais ce qui doit compter avant tout, c’est vous et votre bébé !

Bref restez dans votre de bulle !

2. VIVRE AU RYTHME DU BEBE

Le rythme de vie va franchement se modifier en très peu de temps. Calez vous sur le rythme de votre enfant. Dormez ou reposez vous quand il dort. Laissez ménage et repassage de côté. Ou déléguez le ! Ce n’est pas la priorité !

Et souvent, une maison mal rangée est synonyme d’une courbe de poids magnifique !

Lorsqu’on est bien calé, et qu’on essaie de ne pas trop en faire, la fatigue est vraiment moindre !

3. BIEN MANGER ET S’HYDRATER

Les heures de repas vont être complètement chamboulées ! Essayez tout de même de manger équilibré, de faire le plein de vitamines avec des fruits et des légumes frais !

Pensez aux produits surgelés ! Soit vous pouvez vous préparer des petits plats en fin de grossesse (lorsque vous trouvez le temps long au 9è mois !!!) et les congeler, soit vous pouvez opter aussi pour des surgelés tout prêts achetés dans le commerce ! On trouve des choses pas si mauvaises que ça et équilibrées !

N’hésitez pas à demander aux visites « aidantes » de ramener le repas !

Déléguez les courses, optez pour le drive, faites vous livrer !

Pensez à bien vous hydrater aussi, rien de mieux que de l’eau ! Si vous allaitez, n’hésitez pas à faire infuser quelques tisanes d’allaitement, ou de fenouil !

4. ETRE A DEUX POUR VIVRE AVEC BEBE

Le congé paternité ouvre droit à 3 jours payés par l’employeur à prendre après la naissance, puis 11 jours payés par la Sécurité Sociale à prendre entre la naissance et les 4 mois qui la suivent.

Si vous le pouvez, faites en sorte de rentrer en couple à la maison.

Une naissance est un tsunami, toutes les habitudes sont chamboulées et ce n’est pas de trop d’être à 4 bras pour gérer un bébé !

Bien sûr, ce sera tout sauf des vacances.

Le conjoint pourra aider pour positionner bébé lors des tétées, rapporter le coussin d’allaitement, préparer les biberons, s’occuper des aînés, gérer les dépose/ramassage nounous ou dépose/ramassage école, faire les courses, préparer à manger, s’occuper de bébé pendant que la maman prend une douche qui prend des allures de spa, se reposer, profiter de bébé, faire du peau à peau, le masser, le regarder… Tout cela favorise l’attachement et les liens que l’on peut créer avec son enfant. Les papas n’ont pas la chance de pouvoir porter les bébés pendant la grossesse, et les liens se tissent souvent à la naissance.

Profitez de ces moments si précieux !

5. PORTER, CALINER, BERCER BEBE

Il n’y a rien de plus important après la naissance que de rester avec bébé. 9 mois dans votre ventre ! Pas facile pour lui (et pour les mamans aussi parfois !) de s’en détacher. Il n’y a pas à avoir peur de trop porter ou câliner un bébé. Au contraire ! Cela lui apporte confiance et sécurité.

Imaginez vous demain vous retrouver dans un pays qui n’est pas le vôtre, à devoir vous alimenter différemment, entendre bruyamment, être ébloui par un soleil surpuissant, et devoir dormir à même le sol sur un natte tressée ! Vous aurez sûrement besoin de plusieurs semaines ou mois pour vous adapter ! Rien de plus normal !

Les études montrent que plus on porte nos enfants, on les rassure, on les berce, plus vite ils deviennent autonomes dans l’endormissement sans bras, sans sein, sans contact. Mais cela ne se fait pas en quelques jours. Il faut plusieurs semaines ! En règle générale, les 3-4 premiers mois les bébés s’endorment rarement seuls quand on les pose dans leurs berceaux. Rassurez vous, c’est pour tout le monde pareil. Pensez à l’emmaillotage qui se pratique encore dans beaucoup de pays dans le monde !

6. SE REPOSER

On ne se reposera jamais de trop !

Reposez vous à l’horizontale les premiers jours qui suivent la naissance ! Rien de mieux pour favoriser la cicatrisation d’une déchirure du périnée et la résorption des oedèmes du périnée !

Suivez la recette suivante :

  • 2 siestes par jour la première semaine

  • 1 sieste par jour la deuxième semaine

Vous serez alors assez en forme pour vous déplacez à un rdv la troisième semaine (médecin, sage-femme,…) !