Journée mondiale de la prématurité

Aujourd’hui, 17 novembre, c’est la journée mondiale de la prématurité !


Le plus petit bébé que j’ai réanimé faisait 510g.

Il tenait dans ma main.

C’était en 2008.

C’était une petite fille née à 24SA et 5j.

Je l’avais pesée juste avant d’entamer la réanimation, car on ne réanime qu’à partir de 500g, et je n’étais pas sûre qu’elle les atteignait.

Le soir, après ma garde, je me rappelle m’être posée beaucoup de questions.

Avais je bien fait ? Quel avenir pour ce bébé ?


J’ai su, pour être restée en contact avec la maman jusqu’à ses 3 ans, que cette petite fille s’en était bien sortie, presque sans séquelles, juste quelques problèmes de vision. Une miraculée. Ça fait longtemps que je n’ai pas eu de nouvelles mais aujourd’hui je sais que j’avais finalement bien fait.


Ce n’est pas le cas de tous les enfants prématurés.


La prématurité c’est vraiment une épreuve dans la vie d’un enfant, d’un couple, d’une famille.

C’est un parcours au jour le jour, semé d’embûches, de peurs, de craintes, de joies, de stress, entre la vie et la mort, mais surtout plein plein plein d’amour.


Ensemble améliorons la prise en charge de la prématurité, des parents, faisons en sorte qu’ils puissent rester auprès de leurs enfants hospitalisés.


Vous pouvez soutenir l’association SOS Préma en faisant un don ici https://www.sosprema.com/page/174102-faire-un-don


Posts à l'affiche