15 octobre : journée du deuil périnatal


Aujourd’hui, en me réveillant, le ciel pleurait littéralement. Après cette si belle journée ensoleillée d’hier. De grosses larmes venues de tout là haut, pleines, lourdes, humides, froides... Comme toutes ces larmes qui ont parcouru et qui parcourent les joues des mamans, des papas, des familles touchées par le deuil périnatal. Aujourd’hui c’est la journée mondiale du deuil périnatal. Je me suis couchée en y pensant hier soir, j’y ai pensé en me réveillant ce matin. L’an passé, une maman qui avait perdu son bébé à 2 mois de vie, m’avait dit « Pauline, perdre un enfant, c’est vraiment la chose la plus difficile à vivre dans une vie ». C’est vrai. Vraiment vrai. Qui est prêt pour accompagner son bébé sur le chemin de la mort, là où précisément on attend la vie ? Personne. Vraiment personne. Et pourtant, même si le chemin est long, parsemé d’embûches, il vaut la peine d’être vécu, il permet d’apprendre beaucoup de soi-même et des autres, et il ouvre sur de nouveaux horizons. Je n’ai jamais vécu la perte d’un enfant, et j’espère ne jamais l’expérimenter 🙏, mais je suis moi-même un enfant arc-en-ciel, ces enfants qui naissent après la mort d’un bébé. Ma mère a porté la mort, dans ce cocon, ce nid où moi-même j’ai grandi. Elle m’en a toujours parlé assez facilement et naturellement, et je connais les grandes lignes de l’histoire de ce bébé qui n’aura jamais poussé son premier cri. Pas d’empreintes, pas de photos, ni de cérémonie, il y a 35 ans, ça n’était pas aussi « démocratisé ».... Surement juste une cicatrice invisible mais une cicatrice avec laquelle il a fallu apprendre à vivre... et pour certaines même survivre avant de revivre un jour. Je suis arrivée grâce l’absence de ce bébé, l’absence la plus brutale et son silence le plus total. J’ai sûrement remis de la vie et de la couleur dans celle de mes parents et de ma famille... C’est vrai, les enfants arc-en-ciel portent bien leurs noms ! À toutes mes mamans, mes couples, mes familles suivies, mes familles endeuillées que je suis en ce moment même, je pense à chacune d’entre vous et je vous le dis : peu importe ce que l’avenir vous réserve, le chemin vaut la peine d’être vécu ! Vraiment... À toutes celles que je suis en ce moment et qui reportent la vie après une telle épreuve, je vous le dis : ayez confiance ! La vie peut être belle et douce... A tous ces bébés arc-en-ciel que je pèse sur ma petite balance ou que je berce au cabinet en ce moment, ceux que j’ai suivi par le passé, je vous le dis : montrez encore et toujours le chemin à vos parents ! A mon amie si chère qui a vécu cette perte à 6 semaines du terme, il y a bientôt 4 ans déjà, alors que je portais moi aussi la vie, je lui redis : merci ❤️. FCS, GEU, MFIU, IMG, grande prématurité, décès néonatal, arrêt de soins : que tous ces mots et abréviations ne soient plus tabous, que toutes ces femmes, ces couples et ces familles qui vivent avec cette blessure si douloureuse puissent parler de leurs petites étoiles chéries, puissent verser leurs larmes sans se cacher... Que tous ces bébés arc-en-ciel 🌈 redonnent de la confiance, de la couleur et des sourires aux visages et cœurs de leurs parents meurtris... Ces enfants là, ces étoiles là, on ne les oublie pas, et je sais qu’ils ont pour toujours une place particulière dans vos cœurs, comme dans le mien d’ailleurs 💫⭐️❤️ ! Ce matin le ciel pleurait, mais juste derrière il y avait la lune encore presque pleine qui inondait le ciel de lumière. Invisible et pourtant bien réelle ! Même dans les moments les plus sombres, il y a toujours de la lumière quelque part... Elle apparaît un jour au détour du chemin alors qu’on ne l’attendait plus. Et elle ne vous quitte plus. Mille pensées à vous toutes ! 


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Un ENFANT, c'est L'AMOUR qui prend VIE...

Entrez dans notre univers et laissez vous porter sur la magie du chemin...

Pauline DUPONT SCHWERTZ

Héléna DOUCIN

Sages-femmes

35 ter allée de Champrond

38330 SAINT ISMIER

04 76 52 29 53

Les photos de ce site ne sont pas libres de droit.